Actualités

Le Workplace Efficiency : un outil devenu indispensable !

Depuis deux ans et demi, CD&B utilise l’outil Workplace Efficiency (WE) en amont de ses réalisations pour ses clients. Le moment de faire le bilan !

L’objectif du WE ? Sonder les salariés sur leurs attentes, leurs besoins et les points qui leur permettraient d’être plus épanouis dans leur espace de travail, grâce à un questionnaire en ligne. En deux ans et de demi, CD&B a utilisé le WE auprès d’une trentaine d’entreprises de 50 à 1000 personnes : « l’idée est de questionner en amont les collaborateurs sur la manière dont ils utilisent leur espace actuel, et leur ressenti par rapport à cet espace, explique Cécile Tournebœuf, Senior Consultant. En étudiant les résultats, nous disposons des informations nécessaires pour établir un diagnostic et articuler un travail de conception. De fait, l’état des lieux permet de mettre en lumière ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et nous pouvons imaginer notre projet à partir de faits objectifs. »

Un suivi efficace

Quatre à huit mois après les travaux, c’est l’heure du bilan : « nous revenons vérifier le succès du projet, confirme Cécile Tournebœuf. Ce suivi permet d’observer comment les points de vigilance évoluent, et d’identifier les éventuels sujets qui continuent à poser problème, pour pouvoir rectifier le tir. » Car bien que ce soit rare, certains décalages subsistent : « nous proposons notre expertise en conception et en réalisation, mais il arrive que l’on ne nous demande qu’une prestation de conseil, et dans ce cas de figure il est plus difficile de vérifier que les travaux sont bien en ligne avec les résultats du WE, explique Cécile Tournebœuf. Lorsque les résultats ne sont pas à la hauteur, nous effectuons des recommandations, qu’elles soient d’ordre informatique ou technique, pour une amélioration de l’acoustique par exemple, ou d’ordre organisationnel pour fluidifier les échanges. »

Un outil précieux

Aujourd’hui, le WE s’avère un outil précieux dans la mise en place d’un diagnostic avant les travaux : « l’outil permet de sortir des problématiques matérielles et d’aller sur le fond en répondant à la question : “pourquoi est-ce que je viens travailler ?”, explique Cécile Tournebœuf. Il interpelle les ressources humaines, les représentants du personnel, le management, qui sont souvent oubliés dans les projets d’aménagement. »

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter

Série