Actualités

L’enseigne de restauration rapide Carl’s Jr. traverse l’Atlantique

L’enseigne californienne de burgers Carl’s Jr. a débarqué cette année en France et c’est CD&B qui a assuré la construction de son premier restaurant, à La Garde, dans le Var. Retour sur un projet initié en février 2017.

Les gourmets qui ont découvert de l’autre côté de l’Atlantique les fameux « Chili Cheese » de Carl’s Jr. vont bientôt pouvoir y succomber en France. La chaîne de fast-food, née à Los Angeles en 1941 et aujourd’hui no 4 du burger aux États-Unis, a ouvert le 18 janvier dernier son premier restaurant français, à La Garde, ville limitrophe de Toulon. Une adresse qui ne restera pas longtemps unique puisque l’enseigne aux 3800 restaurants compte en ouvrir plus de 100 dans l’hexagone au cours de la prochaine décennie.

Une quête intense de matériaux et de mobilier

Parements de briques rouge et noir, treillis métalliques, plafonds apparents laissant apparaître des gaines aux reflets galvanisés… Le style, très industriel, est calqué sur celui cultivé par l’enseigne aux États-Unis. « Le cahier des charges prévoyait une adaptation fidèle du concept américain », explique le chargé d’affaires Nicolas Guigon qui a coordonné ce chantier. Si CD&B a entamé la construction mi-septembre dernier pour l’achever début janvier, c’est bien plus tôt que ses équipes se sont penchées sur le projet. « À partir de février 2017, nous avons accompagné l’agence d’architecture DBG, à qui a été confiée la conception du restaurant, dans la recherche de matériaux et de mobilier », raconte Nicolas Guigon. Car si l’enseigne dispose d’un « brand book » détaillé accompagné de nombreux visuels, les références, elles, n’étaient pas adaptées aux normes européennes et aux contraintes, notamment en matière de sécurité, liées à la réglementation des établissements recevant du public (ERP), et d’hygiène pour la partie cuisine. L’équipe de CD&B s’est donc attelée à la recherche d’équivalents pour les revêtements des murs et des sols, les luminaires et le mobilier.

Un chantier mené tambour battant

Quatre mois… C’est le temps qu’a duré le chantier de construction du restaurant de 500 m², également doté d’une terrasse, en partant d’une parcelle nue, et en incluant l’installation du mobilier et des équipements de la cuisine. « En amont, nous avons réalisé des études approfondies afin de nous prémunir de mauvaises surprises durant la phase d’exécution des travaux », souligne Nicolas Guigon. Une quinzaine d’entreprises, dont certaines intervenant simultanément, jusqu’à 40 professionnels sur le chantier… Tout au long de son avancement, CD&B a assuré une coordination étroite, afin de permettre l’inauguration du restaurant dans les premiers jours de janvier. Bref, mission accomplie de main de maître pour cette première construction de restaurant !

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter