Actualités

Activity Based Working, ou Espace de travail par activité : La souplesse au service de l’entreprise

Un mode de travail qui augmenterait à la fois l’efficacité de l’entreprise, la communication et l’autonomie des salariés ? Conquis par le modèle, CD&B l’a mis en œuvre sur ses chantiers en 2015. Explications.

Activity Based Working (ABW), ou Espace de travail par activité : c’est le nom du concept sur mesure imaginé il y a quelques années. « L’objectif est de créer un environnement de travail non plus basé en termes de poste, mais en fonction des activités réalisées, explique Charlotte Bourdarot, chargée d’affaires chez CD&B. Les collaborateurs n’ont donc plus de poste de travail fixe, et passent d’un espace à un autre en fonction de ce qu’ils ont à faire. »

Un système flexible

À la recherche d’un endroit convivial pour faire un point matinal avec son équipe ? Rendez-vous pour un café dans une des zones de réunion meublées de tables hautes pour rester debout. Besoin de s’isoler pour peaufiner un dossier avant une réunion ? Direction un bureau à l’écart où l’on peut travailler en toute quiétude. Brainstorming à plusieurs après un entretien ? Des espaces avec des sièges confortables sont prévus… « À mi-chemin entre le système classique des bureaux individuels et celui de l’open space, l’ABW propose des espaces modulaires flexibles, qui améliorent la communication informelle et intraservice tout en optimisant les surfaces », confirme Charlotte Bourdarot.

L’efficacité, toute en convivialité

Certes, le concept implique certaines dépenses technologiques (ordinateurs et téléphones portables doivent être au rendez-vous, de même qu’un système de wifi et de connexion à un serveur central). Mais il n’en reste pas moins rentable à moyen terme par rapport à un environnement de travail classique où, compte tenu des congés et des absences pour cause de maladie, le taux d’utilisation des postes de travail ne dépasserait pas les 65 %. « C’est un système qui, finalement, permet de libérer de l’espace pour offrir plus d’ergonomie et de confort aux salles de réunion, aux espaces de rencontre informelle et aux lieux plus calmes, analyse Charlotte Bourdarot. Pour notre client, nous avons, par exemple, prévu des espaces de concentration, dédiés à la réflexion et phoniquement isolés, mais aussi un lounge très agréable pour les réunions d’équipes. Les mentalités changent : au-delà des problématiques de réduction des coûts et de superficie, les entreprises réalisent qu’un environnement de travail spacieux et agréable, rend aussi les gens plus heureux et plus productif. »

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter