Actualités

Le coworking, signe d’un nouvel état d’esprit

Le coworking a le vent en poupe. Pas une semaine ne passe dans la capitale sans qu’un nouvel espace ne voie le jour ! Effet de mode ? Absolument pas. Selon David Bianconi, Directeur pôle mobilier & NTIC et Cécile Tournebœuf Responsable pôle Accompagnement au changement, ce phénomène vient au contraire illustrer un nouvel état d’esprit en ordre de marche…

Selon vous, le coworking ne serait pas un mouvement, un effet de mode ?

David Bianconi : Si l’on observe la tendance sociétale, on s’aperçoit que le système pyramidal a évolué en entreprise comme ailleurs. L’essor d’Internet a fait émerger une culture d’échange, une manière différente de partager l’information, de communiquer, de progresser.

Cécile Tournebœuf : Le coworking répond bien à cette nouvelle attitude par rapport au travail et par rapport aux autres. Là où auparavant, chacun travaillait dans son coin, les échanges se multiplient, et une nouvelle manière de travailler apparaît, faisant naître une émulation constante, une expérience plus créative, offrant plus de valeur ajoutée.

Cette tendance est-elle générationnelle ?

David Bianconi : La capacité des individus à s’adapter aux évolutions de la société n’est pas une question générationnelle ! De très nombreux séniors souhaitent plus de souplesse dans les modes de travail et dans l’espace qu’ils occupent. Et comme au sein de l’entreprise, le nomadisme interne est très intuitif, il se fait de manière naturelle.

Cécile Tournebœuf : De fait, les collaborateurs, toutes générations confondues, trouvent qu’il est plus efficace de travailler en partageant les informations, en sachant ce que leurs collègues font, là où ils pourraient les aider, comment ils peuvent eux-mêmes les épauler, etc. Au final, le coworking suit cette évolution naturelle puisqu’il permet de faciliter l’apprentissage, les connexions et l’avancement des projets collectifs.

David Bianconi : En effet, le coworking permet d’expérimenter de nouvelles formes de travail et d’intelligence coopératives au sein des entreprises. Nous vivons dans une société où les hommes ont à leur disposition davantage de moyens de communiquer et d’agir directement, sans intermédiaire ni système pyramidal, et c’est assurément enthousiasmant !

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter