Actualités

Les écoles font leur mue digitale

Blended learning, campus digitaux, learning center, serious games… Dans les écoles, et singulièrement dans l’enseignement supérieur, la transition digitale se vit en accéléré. Le point avec Julie Giraud-Avril, responsable du pôle Espaces Apprenants de CD&B.

 

Développer une pédagogie plus active, suivre les évolutions du monde de l’entreprise vers toujours plus de digital, proposer un accompagnement individualisé, mais aussi offrir une expérience utilisateur optimisée à des étudiants ultra-connectés… Pour les établissements d’enseignement supérieur, les enjeux liés au numérique ne manquent pas. « Ces dernières années, la plupart des écoles ont évolué à pas de géant », constate Julie Giraud-Avril, responsable du pôle Espaces Apprenants de CD&B. Et de citer la stratégie digitale de l’école de management nantaise Audencia. Ressources et activités en ligne, animation des cours avec des quiz interactifs, serious games, formations continues en e-learning, tableau de bord individualisé pour chaque étudiant via la plateforme Audencia Tomorrow… L’école de commerce fait du digital un outil clé au service des apprentissages. « Mais ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux. D’autres établissements, comme Grenoble École de Management, ont pris depuis longtemps le virage numérique, dans la formation initiale et continue », précise Julie Giraud-Avril. Ces dernières années, l’école grenobloise a ainsi développé un catalogue conséquent de mooc, de cours distanciels online pour compléter le présentiel : le phygital est partout.

 

La valeur ajoutée du digital ? L’humain !

Partout se développe aussi le blended learning, format pédagogique mixant l’apprentissage distanciel et présentiel. « C’est sans doute la plus importante des valeurs ajoutées du numérique, constate Julie Giraud-Avril. Centré sur l’acquisition de connaissances théoriques, le e-learning permet de libérer du temps pour des cours plus concrets et  interactifs, davantage d’échanges avec les enseignants et des modalités d’apprentissage diversifiées, avec des classes inversées, des études de cas ou des simulations. C’est par exemple l’organisation pédagogique mise en place à Neoma Business School. » Paradoxalement, le digital redonne toute sa place à l’humain ! « Mais les cours à distance ne doivent pas se traduire par de l’isolement. Les écoles doivent imaginer en leur sein des locaux dédiés au e-learning, des lieux confortables et chaleureux dans lesquels les étudiants peuvent venir quand ils le souhaitent pour se retrouver », analyse Julie Giraud-Avril. À l’image du Learning Center de l’ESSEC. Une bibliothèque virtuelle contenant des milliers de revues en ligne, des ebooks, des thèses… Des ressources en ligne, mais qui peuvent aussi être consultées au sein d’une bibliothèque de 2 000 m² disposant de salles pour travailler en solo ou en groupe. L’exemple d’une articulation réussie entre digital et lieu de partage.

Et Julie Giraud-Avril de conclure : « Le numérique veut dire quand je veux, où je veux et de surcroit, confortablement installé ; pas seul & isolé entre 2 couloirs ou chez moi devant mon PC. Au contraire. » 

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter