Actualités

L'INTERVIEW DU MOIS : FLORIAN BACLET, SUR L'ACCESSIBILITÉ ET LA PRISE EN COMPTE DU HANDICAP

Les travaux de mise en accessibilité des établissements recevant du public sont encore en cours dans nombre d’établissements. Le point sur la loi en ERP et son application dans les aménagements des espaces de travail via l’expertise de CD&B, avec Florian Baclet, préventionniste.

Quel est votre rôle chez CD&B ?

Quotidiennement sollicité pour ses compétences en matière de mise en conformité et d’aménagement des espaces, CD&B est aussi expert en accessibilité. En tant que préventionniste, j’anticipe les obligations sécuritaires, dont certaines d’entre elles s’inscrivent directement dans le prolongement de la loi concernant l’accessibilité. 

Quel est le lien entre sécurité et accessibilité ?

Les règles d’accessibilité prennent en considération les différentes formes de handicap, qu’il soit sensoriel, cognitif ou affecte la mobilité, mais ne prennent pas en compte la notion de mise en sécurité des personnes en cas d’incendie. Par conséquent, une mise en conformité vis-à-vis des règles d’accessibilité ne garantit pas directement que les conditions d’évacuation des occupants, qu’ils soient en situation de handicap ou non, soient en adéquation avec les exigences des arrêtés portant sur la sécurité contre l’incendie et la panique. L’approche sécuritaire de CD&B s’inscrit directement dans la démarche de mise en accessibilité en apportant des solutions adaptées aux diverses situations rencontrées.

Où en est-on de l’application de la loi de 2005 sur l’accessibilité en ERP ?

Cinémas, théâtres, magasins, bibliothèques, écoles, restaurants, hôtels… Tous ces établissements recevant du public entrent dans le cadre de la loi de 2005 portant sur l’accessibilité, qui laissait jusqu’au 1er janvier 2015 pour se mettre en conformité. Nombre d’entre eux n’y étant pas parvenus, il a été mis à disposition des propriétaires et gestionnaires l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad'AP). Cet agenda facilite une stratégie de mise en accessibilité : il offre un délai supplémentaire de 3 à 9 ans par période de 3 ans aux établissements non conformes. À ce jour, les Ad’AP peuvent toujours être déposés.

Quels sont les travaux à envisager ? 

Les cheminements, circulations, escaliers, ascenseurs, mais aussi les aménagements, sanitaires, équipements ou mobiliers destinés à l'accueil du public se doivent de répondre à des caractéristiques précises adaptées aux différentes formes de handicap. 

Par ses valeurs, CD&B souligne l’importance du sentiment sécuritaire essentiel au bien-être au travail et participe pleinement à l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Dernières actualités

Vous voulez rester informés ?
Abonnez-vous à notre newsletter